1872-791880-891890-991900-091910-191920-291930-39

1880

Ker Maurice
Construction des villas :
Tracé des avenues.
Construction du "Quai" - l'actuel remblai pour 32 000 Frs.
Construction du chalet des époux Jean-Pierre et Marguerite WELLER.

1881

La Chapelle
Été caniculaire.
Conception du lotissement Benoit par François AUBRY.
Reconstruction d'une maison pour les douanes par M. HENNECART + 6 maisons pour les familles des douaniers.
Construction d'une estacade (9 000 Frs) par M. Joseph GAGEOT. Elle mesure 85 m de long sur 1.5 m de large et est située dans le prolongement de l'Avenue des Évens.
Construction de la chapelle Notre-Dame des Flots par l'architecte Georges LAFONT.
Ouverture de l'Hôtel St Aubin par M. Théodore LAGRANGE (emplacement Syndicat d'initiative) et de l'Hôtel des Bains.
Construction des villas :
  • Ker Lucia par Joseph GAGEOT,
  • Ker Libertin, nouveau chalet de M. HENNECART,
  • Ker Fontaine pour la famille BASILE,
  • Ker Maria dont le propriétaire est M. LAFONT père.
Réélection de François Athanase DURAND (maire) et d'Étienne LEQUERRÉ (adjoint).
En 1881, le relevé de recensement concernant le lieu-dit "La Baule" nous indique que le nombre de maisons est passé de 2 à 17 et la population de 11 à 129 personnes. La maison des douanes compte à elle-seule 60 personnes (12 ménages avec enfants et 9 célibataires) :
  • Famille WELLER Jean Pierre et sa femme Marguerite, hôteliers et leurs deux filles Victorine et Amélie,
  • Famille GIRAUD André-François et CORBINEAU Eulalie, débitants de vin et de timbres,
  • Famille BRIDIER Charles, (1844) employé des chemins de fer, sa femme est garde-barrière, leurs enfants Ernest (1865 maçon) Arnold (1868) Camille (1870) Alphonsine (1872) et Valentin(1875),
  • Famille FOLLIARD François, rentier (1824) sa femme MICHAUD Marie (1818) leur domestique AUDRAIN Françoise,
  • Famille PICHON Michel Marie (1829) et sa femme BATARD Marie-Philomène (1844),
  • Les deux familles BENOIT et leurs domestiques,
  • Famille MOUGIN Auguste, comptable,
  • Famille FRIOU François, commis et sa femme LEFEUVRE Marie Perrine, tailleuse,
  • Famille LACROIX Pierre Marie, contre-maître,
  • Famille LEGAL François et MORGAT Eugénie,
  • et la Famille TENEAU Jacques Pierre et HERY Louise Clarisse, fermiers et leurs dix enfants.

1882

Hôtel du Chalet
Construction des villas :
  • Ker de la Tour pour M. PECAL de Nantes,
  • Ker Abin ou Albin,
  • Le Bihan par M. HENNECART.
Ouverture de l'Hôtel du Chalet par les époux WELLER.
Il y a une quinzaine de villas dans le quartier Benoit (Villas Suzer, Boulanger, Dubenton Carusa, Lemasne, Aubry Villa de M. LERAY commercial à Rueil).
Création de la Société Foncière de La Baule à la suite de la Société des Instituts Marins.

1883

Établissement RAMET
Construction des villas :
  • Ker Jeannette par M. PEREL de Nantes,
  • Couet Costel par M. HENNECART,
  • Hostellerie St Joseph par l'abbé LAURENT, maison de repos pour ecclésiastiques.
M. AUDUREAU devient le premier concessionnaire de plage, il crée également un établissement de bains avec cabines et bains chauds tenu par Mme RAMET. Elle fera aussi office de gardienne des premiers chalets de La Baule.
Les usines de J. VORUZ de Nantes coulent la cloche de la chapelle.

1884

Alexis LE CALLO et le Passe-Partout
Été caniculaire.
21 mars : décès du Comte Jules HENNECART à son domicile parisien situé 17 rue de Varenne à Paris.
Construction des villas :
  • Sainte Anne pour M. GUILLOUZO,
  • Ker Dusselier pour M. THOBIE, charpentier,
  • Ker Maria pour M. MICHEL, charpentier,
  • et Ker Bianca pour M. ROCHEFORT, serrurier.
Création du bac entre La Baule et Le Pouliguen, manœuvré par Alexis LE CALLO.
18 mai 1884 : élection de Jean François SOHIER à la mairie et Étienne LEQUERRÉ est son adjoint.

1885

La Baule est à 12 heures de Paris St Lazare et à 2 heures de Nantes.
Chapelle, administration et caserne des douanes, bureau de tabac, bureau de poste, télégraphe, eau douce dans toute la propriété, lavoir public, pêche, chasse, docteur-médecin (passage quotidien) bains chauds, épicerie, boucherie. Voici les atours de la station en cette année 1885.
M. Jules PEYREBRUNE demande au conseil général l'autorisation d'étudier un tramway à vapeur.

1886

Hôtel Mauspha
Ouverture de l'Hôtel de la Plage par M. Alexandre MAUSPHA qu'il tiendra jusqu'en 1897.
Création du Café de l'Océan sur le quai.
19 juin : nouvelle demande d'autorisation d'implantation d'une navette pour les 3 mois d'été avec une redevance annuelle de 79.50 Frs . Autorisation accordée à François AUBRY.

1887

17 juillet : M. AUBRY établit le trait d'union (1 Rame Decauville) pouvant emmener 100 voyageurs à 18 Km/h.
Il roule sur la plage et peut être monté et démonté en 3 jours.
Pour la somme de 0.30 Frs, le voyageur peut se rendre du Pouliguen à l'Avenue de la Gare (actuelle Avenue de Gaulle).
23 juillet : M. AUBRY obtient l'autorisation de prolonger la ligne jusqu'à Pornichet mais la mise en service n'aura lieu qu'en juin 1891.

1888

Le trait d'union a des soucis, sa vitesse est baissée à 15 Km/h. Problèmes de locomotive et de marche arrière. Les trajets s'arrêtent 15 minutes avant la tombée du jour pour limiter les nuisances sonores.
M. AUBRY avec M. VIGUIER, entrepreneur de travaux de chemin de fer à Rezé et M. MAUSPHA, directeur de l'Hôtel de la Plage créent une socété anonyme "Le Trait d'Union" et demandent une concession de 99 ans.
6 mai : élection de Jean François SOHIER à la mairie et de Louis COLLET son adjoint.

1889

St Clair
L'évêché de Nantes achète l'Hostellerie St Joseph qui devient l'établissement St Clair.
15 juillet : La Société des Dunes dépose ses statuts.
8 décembre : réélection de Jean François SOHIER à la mairie et de Louis COLLET nommé adjoint.

1872-791880-891890-991900-091910-191920-291930-39

Pour aller plus loin...

Bibliographie Bibliographie Bibliographie Bibliographie Bibliographie

Vos Remarques :

Ce site se veut communautaire. Si vous n'avez pas trouvé votre souvenir ou si vous souhaitez partager un document

E-mail : contact@labaule-sepia.fr

Haut de page