Les Quartiers et
Syndicats de Propriétaires

Vue perspective de la Plage

Outre la Société Benoit, quatre entreprises de lotissement vont être à l'origine du développement de La Baule-Escoublac :
  • la Société des Dunes, créée à l'initiative de M. BERTHAULT à qui l'on doit les quartiers des Ondines, du Marché, de la Gare, de St Clair et St Georges, de la Butte du Moulin et enfin de Pornichet,
  • la Société Anonyme de La Baule, fondée par MM. HENNECART et DARLU,
  • la Compagnie Foncière de M. PAVIE, à l'origine de l'Institut Verneuil, des quartiers de l'Hôtel Royal et du château Pavie,
  • et enfin la Société Immobilière de La Baule-les-Pins de M. LAJARRIGE.
Chaque lotissement a son syndicat de propriétaires donc sa gestion des rues et des éclairages, son urbanisme et son cahier des charges. Cette division de La Baule en concessions déterminera les différents quartiers que nous connaissons.

Société BenoitSociété des DunesHennecart-DarluQuartier PavieLa Baule-les-Pins

Le Projet de Louis LAJARRIGE

Juste après la première guerre mondiale, le 26 octobre 1919, M. LAJARRIGE signe une promesse de vente sur le Bois d'Amour et les terrains gérés par la Société Anonyme des Dunes.
En 1921, il achète 230 hectares de pins et en janvier 1922. L'ensemble de la concession de la Société des Dunes est reprise par la Société Immobilière de La Baule-les-Pins, fondée par M. LAJARRIGE. Cette société prendra le nom de Société Générale Foncière.
Pour lotir sa concession, il lance un concours d'architectes, mais finalement ce sera un panachage de projets.

Voici l'organisation retenue :
  • une place centrale en étoile
    En décembre 1922, la Place des Palmiers est tracée et plantée

La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers La Place des Palmiers

  • une large avenue commerçante à l'image de l'Avenue de la Gare à La Baule

L'Avenue des Tilleuls

  • à l'ouest, une grande allée qui marque la limite du lotissement
    En 1928, l'Allée Cavalière offre un parcours 2,5 km sur 27 m.

L'Allée Cavalière

  • à l'est, le Rond-Point de Rennes, lui aussi en étoile.

Le 1er juillet 1923, la nouvelle station est inaugurée.
Le détournement de la ligne de chemin de fer est la condition indispensable pour que le projet soit une réussite, ce sera chose faite en 1927.
Accusé de vouloir détruire le Bois d'Amour et fort des erreurs des administrateurs des autres lotissements, M. LAJARRIGE impose un cahier des charges strict aux propriétaires de son lotissement.

Cliquez sur la brochure pour la lire

Tout y est réglementé. Tout acquéreur d'un terrain doit y construire dans les 3 ans. Les matériaux de constructions sont limités à la pierre, le tuffeau, les toitures doivent être en tuiles ou en ardoises et les clotures sont en bois ou en fer. Les hauteurs de bâtiments sont aussi précisées : maximum 20 m sur le boulevard et 18,5 m dans les pins. Les maisons doivent être "cachées" dans le bois.
Afin de conserver le maximum d'espace naturel, M. LAJARRIGE conçoit la création du Parc des Dryades (1923) et du Sporting Club.
Les commerces ne sont autorisés que Place des Palmiers, Avenue des Tilleuls, Place de la Gare et Avenue du Bois d'Amour.

Plan année 1926

Afin de promouvoir le nouveau quartier, la Société Générale Foncière de La Baule-les-Pins édite une magnifique brochure illustrée par Leonetto CAPIELLO.
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire
  • Cliquez sur la brochure pour la lire

Société BenoitSociété des DunesHennecart-DarluQuartier PavieLa Baule-les-Pins

Pour aller plus loin...

Bibliographie Bibliographie Bibliographie Bibliographie Bibliographie

Vos Remarques :

Ce site se veut communautaire. Si vous n'avez pas trouvé votre souvenir ou si vous souhaitez partager un document

E-mail : contact@labaule-sepia.fr

Haut de page