1872-791880-891890-991900-091910-191920-291930-39

1900

13 mai : élection d'Édouard TRABAUD-KIRKHAM à la mairie, Athanase BERTHO est son 1er adjoint.

1901

La Baule compte 4 391 habitants.
Dissolution de la Société Anonyme de La Baule.
La Société des Dunes est remplacée par l'Association Syndicale des Propriétaires de La Baule.

1902

La Caserne des Douanes
Ouverture de l'Hôtel Royal, M. VALLÉE en est le directeur.
Le Trait d'Union cesse son activité car il subit trop de pannes, le vent et le sel abiment les moteurs.
30 septembre : la société qui gère l'Hôtel Royal demande l'autorisation à donner le titre de Casino Municipal à l'établissement qu'elle projette d'ouvrir la saison prochaine.
Le Boulevard des Instituts devient l'Esplanade du Casino (Bizarre pas encore de Casino).
M. PAVIE aménage le Quartier Pasteur.
Dissolution de la Société Anonyme de La Baule (en 1901 ou en 1902 ?).
Construction de la caserne des douanes.
Décembre : l'Association Syndicale des Propriétaires de La Baule rachète la chapelle à la Société Henncart-Darlu et prévoit un agrandissement du bâtiment afin d'accueillir les nombreux touristes.
02 décembre : le préfet de la Loire-Inférieure autorise le conseil municipal a signé la convention autorisant la Société de l'Hôtel Royal à donner à son casino le titre de Casino Municipal. La convention est signée pour une durée de trente ans. De plus, la Société de l'Hôtel Royal doit organiser courant août, une fête au profit des pauvres de la commune.

1903

La Chapelle agrandie
Adjonction de deux nefs latérales à la Chapelle et construction d'un presbytère.
Le téléphone arrive à La Baule : l'agence de location d'Armand Malin obtient le n°1 et l'Hôtel MAUSPHA aura le n° 2.
Le baron de SAUSSURE prend alors l'initiative de créer un service d'omnibus automobile, car il n'y a plus de navette, le Trait d'Union ne roule plus.
5 juillet : 1er trajet des omnibus à impériale de Pornichet au Pouliguen.

1904

Construction du 1er Casino
Été caniculaire.
Construction d'une salle des fêtes près de l'Hôtel Royal (mi en pierre mi en bois) c'est le 1er casino et le directeur est M. JEUDI.
24 mars : M. PAVIE demande la rétrocession d'un tram puis la transfère à M. DELAROCHE-VERNET.
5 mai : réélection d'Édouard TRABAUD-KIRKHAM et d'Athanase BERTHO : 1er Adjoint.
14 juillet : 1ère mise en service de la Navette mais problème de sécurité dû à la surchauffe. Sur la plage, la navette remplace le trait d'union et ce jusqu'à l'Avenue des Hirondelles. Les anciens wagons du Trait d'Union seront vendus.
4 août : il n'y a toujours rien qui fonctionne alors on a recours à l'hippomobile.
20 août : M. PAVIE s'aperçoit que la Navette ne peut passer devant la villa El Cid sans casser le mur à cause d'un rayon de courbure.

1905

Construction des villas Régina et Manon.
1er juillet : exploitation de la Société "Navette" commence. Les arrêts sont les suivants :
28 août : le Syndicat des propriétaires du Quartier Benoit demande à être rattaché au Pouliguen.
M. PAVIE devient 1er adjoint au maire.

1906

La Villa Thérèse devient Caroline
Été caniculaire.
Recensement de la population d'Escoublac : 2 167 habitants dont 729 à La Baule.
Le marquis de MONTAIGU achète la villa Cronier et la baptise Caroline en l'honneur de son épouse.

1907

Mise en service de la Navette (tramway à 2 voitures).
Le syndicat du Quartier Benoit devient obligatoire pour les propriétaires de ce lotissement.
Le boulevard est agrandi entre 1907 et 1908.

1908

Villa Pax
Construction de la Roseraie, de la villa PAX.
Création de l'Esplanade Benoit, le casino est agrandi.
L'été sera l'occasion de tester de nouveaux modèles de navette (modèles agréés le 31 juillet auto-motrices non réversibles).
17 mai : élection d'Édouard TRABAUD-KIRKHAM, A. BERTHO 1er adjoint et J. AUBINAIS est le premier adjoint spécial La Baule.
Août : organisation de la Grande Semaine Maritime par la Ligue Maritime Française.

1909

On commence à goudronner les chaussées.
8 février : La Compagnie Française des conduites d'Eaux obtient la concession de fourniture d'eau. La durée de la concession est fixée à 50 années à compter du 1er janvier 1909.
Retrait des deux navettes auto-motrices à pétrole et mise en place de navettes à traction vapeur.

1872-791880-891890-991900-091910-191920-291930-39

Pour aller plus loin...

Bibliographie Bibliographie Bibliographie Bibliographie Bibliographie

Vos Remarques :

Ce site se veut communautaire. Si vous n'avez pas trouvé votre souvenir ou si vous souhaitez partager un document

E-mail : contact@labaule-sepia.fr

Haut de page